Nos chercheurs

CHU Ambroise Paré, Boulogne-Billancourt

Pr Philippe Charron

Projet soutenu :

CARDIOTRACK

IMPACT DE L’ACTIVITE PHYSIQUE SUR LA SEVERITE DES CARDIOMYOPATHIES : INTERET DES TRACKERS D’ACTIVITE

Pr Philippe Charron et Dr Carole Maupain
CHU Ambroise Paré, Boulogne-Billancourt & CHU Pitié Salpêtrière, Paris

CONTEXTE :

L’activité physique améliore le profil cardiovasculaire et la qualité de vie de la population en général. Une activité physique excessive peut au contraire s’avérer délétère pour des patients atteints de Cardiomyopathies. Ces maladies du muscle cardiaque, comme la cardiomyopathie hypertrophique ou la cardiomyopathie dilatée, sont habituellement héréditaires et se développent volontiers chez l’adulte jeune. Une pratique sportive inappropriée favorise le risque de troubles du rythme avec mort subite. Le niveau optimal d’activité sportive à préconiser est mal défini car mal étayé dans la littérature. Les trackers d’activité sont des montres permettant d’enregistrer avec précision l’activité physique de ses utilisateurs. Notre hypothèse est que ces outils nouveaux pourraient nous aider à mieux évaluer l’activité sportive et son impact sur la sévérité des cardiomyopathies.

OBJECTIFS :

  1. Evaluer l’intérêt d’un outil de santé connectée pour mesurer le niveau d’activité physique des patients atteints de cardiomyopathie.
  2. Corréler l’activité physique à la sévérité de la symptomatologie et de l’expression cardiaque.
  3. Evaluer l’effet d’une phase interventionnelle de préconisation d’activité sportive sur la symptomatologie et l’expression cardiaque des cardiomyopathies.

MATERIELS ET METHODES

Il s’agira d’une étude prospective multicentrique incluant des patients avec cardiomyopathies héréditaires diagnostiquées il y a plus de 6 mois. La durée totale de participation des patients à l’étude sera de 15 mois. Nous attendons 200 patients venant de six centres investigateurs en France.

  • Une première phase observationnelle durera 3 mois pendant laquelle les patients porteront un tracker d’activité et pratiqueront leur activité physique comme à leur habitude.
  • Une deuxième phase interventionnelle débutera par un tirage au sort et durera ensuite 12 mois.Un groupe « contrôle » poursuivra son activité physique habituelle. Un groupe « optimisation de l’activité sportive »  recevra une séance de formation / éducation visant à préconiser une activité sportive régulière minimale(3 x 30 mn par semaine) mais sans activité sportive intensive à risque.

 

Les critères de jugement principaux seront :

  • la capacité fonctionnelle du patient à l’effort mesurée lors d’une épreuve d’effort (pic de VO2 max).
  • l’évaluation du risque de mort subite de ces patients en évaluant la régularité de leur rythme cardiaque (présence d’extra-systoles ventriculaires, de tachycardie ventriculaire) par différents examens (holter ECG, épreuve d’effort, contrôle du défibrillateur automatique implantable).

INTERET DE CETTE RECHERCHE :

Les résultats attendus permettront :

  • D’obtenir des informations objectives sur le niveau d’activité physique des patients porteurs de cardiomyopathie héréditaire.
  • De comparer le niveau d’activité physique entre différents sous-groupes (type de cardiomyopathie, classes d’âge, présence d’un défibrillateur ou non).
  • D’isoler des paramètres (fréquence cardiaque moyenne durant l’activité physique, durée de l’activité physique par semaine, intensité de l’activité physique…) associés significativement à une plus grande sévérité au niveau fonctionnel ou rythmique.
  • D’évaluer l’impact d’une pratique d’activité physique modérée, et d’un programme de formation spécifique, sur la sévérité de la maladie.

PERSPECTIVES POUR LA SANTE PUBLIQUE :

  • Développement d’outils d’éducation et d’accompagnement de l’activité sportive dans les cardiomyopathies.
  • Permettre aux patients de pratiquer une activité physique non délétère et progresser vers des recommandations claires sur la pratique sportive de loisir chez les patients atteints de cardiomyopathies.

 

 

Découvrir le projet :

Soutenir ce projet de recherche